Haut
Professional Regulation

10 ans plus tard : Être un professionnel réglementé, qu’est-ce que cela signifie?

Le 14 février 2019, l’Ordre célébrera son 10e anniversaire. Tandis que nous réfléchissons à cette dernière décennie de réglementation de la profession, nous nous réjouissons également de la façon dont l’exercice de la profession d’éducatrice et d’éducateur de la petite enfance Ontario continuera à croître et à évoluer.

Dans un article précédent, nous avons discuté des changements auxquels le secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants a été confronté au cours des dix dernières années, depuis l’introduction de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein jusqu’à la transition vers l’apprentissage fondé sur le jeu et l’enquête. Bien que l’accent a été mis sur la façon de mieux comprendre et de favoriser l’apprentissage des enfants, une attention accrue est également apportée à la pratique unique des éducateurs de la petite enfance, fondée sur les soins et les relations, et à ce qui est important pour eux en tant que professionnels.

Être un professionnel, qu’est-ce que cela signifie?

Les EPEI jouent un rôle actif dans la définition de ce que signifie être un professionnel, et cette définition évolue avec le temps.

Le titre et la désignation protégés, l’engagement à maintenir la confiance du public, le jugement professionnel et la responsabilité professionnelle collective font partie des fondements de la profession.

Au cours de la dernière décennie, l’Ordre a recueilli de l’information auprès de plus de 53 000 EPEI sur les divers milieux de pratique dans lesquels ils travaillent. Parmi ces milieux, on compte :

  • Services de garde d’enfants agréés (p. ex., centre éducatif, services de garde en milieu familial);
  • Services de garde non agréés (p. ex., services de garde en milieu familial non agréés, nourrice, services de garde d’enfants pour nouveaux arrivants);
  • Programmes de soutien à la famille (p. ex., centres de ressources familiales);
  • Services à l’enfance (p. ex., services de ressources pour les enfants ayant des besoins particuliers, programmes pour la santé mentale des enfants, centre de traitement pour enfants, services de bien-être de l’enfance);
  • Éducation (p. ex., école publique ou privée, conseil scolaire);
  • Formation initiale ou continue (p. ex., établissement d’enseignement postsecondaire, centre de ressources professionnelles, formation professionnelle, consultant);
  • Gouvernement (p. ex., Premières nations, gouvernement provincial ou municipal,  organisme d’orientation politique, organisme de délivrance de permis, administration);
  • Défense d’intérêts (p. ex., association professionnelle, syndicat, réseau professionnel).

Au sein de ces milieux très variés, les EPEI doivent quotidiennement prendre des décisions complexes et éthiques. En tant que professionnels, ils gèrent souvent des situations ou des contextes de travail « confus » et incertains. Ils font pour cela appel à leur jugement professionnel, qui est éclairé par des normes déontologiques et professionnelles, des connaissances, l’expérience professionnelle ainsi qu’une pratique réflexive.

Comment la pratique évolue-t-elle?

L’éducation de la petite enfance diffère des autres professions, car elle favorise le bien-être et le développement holistique des enfants grâce à des relations bienveillantes et attentives avec les enfants et les familles. Nous savons également que des relations solides avec les collègues, les personnes supervisées, la communauté et le public contribuent au maintien d’une pratique de qualité ainsi qu’à une profession solide. Afin de renforcer ces relations, les EPEI participent à des activités de mentorat, rejoignent des communautés de pratique et d’apprentissage collaboratif par le biais du programme d’apprentissage professionnel continu.

Les EPEI contribuent également à l’élaboration des ressources professionnelles qui façonnent la profession, y compris les lignes directrices de pratique, les webinaires, les études de cas et les articles abordant des thèmes et des points de vue importants.

Pourquoi le leadership est-il important?

Nous savons que les EPEI sont particulièrement déterminés à mobiliser et à encourager les autres EPEI et leurs collègues à devenir des professionnels et des leaders. Dans les années à venir, l’accent qui a été mis sur le leadership et les partenariats contribuera à élargir l’ensemble des connaissances de la profession. Cette orientation favorisera aussi la résilience des EPEI et les aidera à s’adapter aux nouveaux besoins des enfants et des familles ainsi qu’à la nature évolutive du secteur de la petite enfance. 

«

»