TOP
six nouveaux diplômés
Connexions Exercice professionnel Featured (FR)

Comment soutenir les nouveaux diplômés des programmes en éducation de la petite enfance?

L’éducation de la petite enfance est une pratique fondée sur la bienveillance et les rapports humains. Pour favoriser le bien-être et le développement global des enfants, non seulement les EPEI doivent posséder les connaissances théoriques sur le développement de l’enfant, le curriculum et la pédagogie de la petite enfance, par exemple, mais ils doivent aussi avoir la capacité de les appliquer. C’est pourquoi les stages sont une composante clé de tous les programmes d’études postsecondaires en EPE : ils permettent aux étudiants d’acquérir de l’expérience en appliquant leurs connaissances et en développant leur jugement professionnel face aux réalités dynamiques et complexes de la pratique réelle.

La pandémie de COVID-19 a posé un défi unique aux programmes d’études postsecondaires en EPE, car les possibilités de stages en personne ont été limitées. Les établissements d’enseignement postsecondaire ont fait preuve de créativité pour mettre en œuvre de nouvelles stratégies, notamment en modifiant le moment, la nature ou la durée des stages et en les complétant par des vidéos, des études de cas, des travaux de réflexion ou des projets de recherche.

Points forts des nouveaux EPEI

Les établissements d’enseignement postsecondaire ont identifié les points forts de leurs nouveaux diplômés, parmi lesquels :

  • la connaissance et la compréhension les protocoles de santé et sécurité;
  • l’adaptation de leur pratique aux besoins du milieu d’apprentissage, pour passer du travail en personne à un environnement virtuel par exemple, et pour communiquer avec les autres de façon différente; la démonstration de leur capacité à faire preuve de souplesse et de résilience;
  • l’utilisation de la technologie (forte culture numérique) et leurs compétences en communication.

Ils sont également compétents dans l’observation des enfants, la documentation pédagogique et la réflexion critique sur les approches pratiques.

Comment les aider?

Commencez par souhaiter la bienvenue aux nouveaux EPEI dans la profession. Leur persévérance et leur résilience leur ont permis d’entrer dans la profession à un moment où le besoin d’éducatrices et d’éducateurs qualifiés est plus important que jamais. En tant que professionnels et leaders, vous avez là une occasion importante de soutenir et d’encourager vos nouveaux collègues dans leur transition vers la pratique.

  • Découvrez leurs points forts et les domaines de pratique dans lesquels ils aimeraient se perfectionner.
  • Soyez un(e) accompagnateur(trice) ouvert(e) à leurs nouvelles connaissances et compétences, soulignez leurs réussites et soutenez-les dans les situations difficiles.
  • Invitez vos collègues qui sont nouveaux dans la profession à poser des questions : vos connaissances et votre expérience sont précieuses et peuvent éclairer leur pratique.
  • Considérez ceci comme une occasion d’en apprendre davantage sur le mentorat, l’accompagnement ou la collaboration efficace – c’est un excellent moyen d’intégrer le soutien à vos collègues dans votre apprentissage professionnel continu.
  • Soutenez ou animez une communauté de pratique visant à partager les connaissances et les expériences uniques de chaque membre de la communauté.
  • Partagez certaines des ressources qui vous ont aidé à améliorer vos décisions et vos approches en matière de déontologie, et impliquez-les dans le processus de prise de décision éthique.
  • Si vous occupez des fonctions de supervision, offrez une orientation et des conseils respectueux et équitables, et fournissez un niveau de supervision approprié en fonction de leurs compétences, de leur expérience, de leur niveau de confiance et des activités réalisées (norme IV : C.8).
  • Consultez la très utile Note de pratique sur la supervision professionnelle.

Ce que l’Ordre fait pour soutenir l’entrée en exercice des nouveaux EPEI

En mars 2021, nous nous sommes adressés aux étudiants en EPE et leur avons donné des conseils pour réussir leur entrée en exercice. Nous leur avons fait part des étapes suivantes, dont beaucoup peuvent être encouragées ou appuyées par leurs collègues expérimentés :

  • Passer en revue le Code de déontologie et normes d’exercice.
  • S’engager dans l’autoréflexion : Quelles sont vos forces et compétences dans la pratique?
  • Déterminer les domaines dans lesquels se perfectionner : Dans quels domaines de pratique avez-vous le moins d’expérience? Dans quels domaines souhaitez-vous vous perfectionner?
  • Être ouvert(e) avec les employeurs sur vos points forts et votre expérience au cours de vos études postsecondaires : Ces informations vous aideront, vous et votre employeur, à déterminer quelles mesures de soutien pourraient vous être utiles dans votre pratique.
  • Consulter des ressources : L’Ordre élabore régulièrement des ressources pour soutenir les EPEI dans leur pratique.
  • Trouver un(e) EPEI pour vous accompagner ou vous mentorer.
  • Participer à une communauté de pratique,comme celles offertes par les associations professionnelles en Ontario (AECEOAFÉSEO) avec des collègues ou d’autres communautés d’EPEI.
  • Faire des recherches, trouver des activités d’apprentissage professionnel comme des webinaires, balados ou lectures, et y participer (par exemple, le blogue de l’Ordre, L’Ordre et vous).

Nous encourageons les employeurs et superviseur(e)s à aider les nouveaux EPEI à développer leurs points forts et à se perfectionner dans les domaines dans lesquels ils souhaitent s’améliorer. De même, nous continuerons à élaborer des ressources pour soutenir les EPEI dans leur pratique. Si vous avez des questions sur la meilleure façon de soutenir vos collègues, ou des idées de ressources favorisant l’excellence dans la pratique des nouvelles éducatrices et nouveaux éducateurs, envoyez-nous un courriel à exercice@ordre-epe.ca.

«

»