Haut
Exercice professionnel

Conversation avec Tracey Webster EPEI : L’importance de l’apprentissage professionnel continu

Tracey Webster est EPEI et consultante en apprentissage professionnel pour les Services affiliés à l’enfance et à la jeunesse (ASCY) d’Hamilton. Elle a accepté de rencontrer l’Ordre pour discuter de son cheminement d’apprentissage professionnel continu (APC) et pour expliquer en quoi le processus est si important pour la réussite des EPEI.

Selon Tracey, l’APC va bien au-delà du fait de cocher des cases pour atteindre un objectif. Il s’agit en effet de réfléchir davantage et intentionnellement à son apprentissage professionnel en tant qu’éducatrice ou éducateur de la petite enfance.

 

1. La collaboration : une démarche primordiale

Le fait de discuter avec d’autres EPEI peut vous aider à déterminer vos objectifs et activités d’apprentissage professionnel. Grâce à la collaboration avec ses pairs, Tracey a compris que la communication était un sujet sur lequel elle voulait se concentrer.

« Le fait de réfléchir avec d’autres sur notre pratique professionnelle et le processus d’APC est très utile je trouve, et cela crée un sens de la communauté, indique-t-elle. Dans ce cadre, et comme activité d’apprentissage professionnel, j’ai créé un groupe Facebook sur l’APC s’adressant à une communauté plus large. »

 

2. Le processus de définition des objectifs : une étape des plus importantes

Les objectifs que les EPEI se fixent dans le cadre du processus d’APC constituent leur feuille de route en matière d’apprentissage autonome et de croissance. Tracey trouve que le processus de définition des objectifs est l’étape la plus importante et difficile de l’APC. C’est ce qui lui a permis de concrétiser les choses dans sa propre pratique.

« L’un de mes objectifs était d’aider les autres EPEI dans leur cheminement d’APC, précise-t-elle. J’ai remarqué qu’il existait de nombreuses idées fausses au sujet du processus d’APC, et je me sentais responsable d’y répondre tant sur le plan personnel que professionnel. »

 

3. Le portfolio : un bon moyen de savoir où vous en êtes – et où vous voulez aller

Tracey pense que les portfolios sont utiles aux EPEI, car ils permettent de réfléchir à la situation actuelle et d’orienter un perfectionnement professionnel futur.

« Le portfolio permet de documenter l’apprentissage et le perfectionnement des éducatrices et des éducateurs, explique-t-elle. Avec le temps, il montre la profondeur et l’étendue des intérêts et de la croissance d’un EPEI. J’adore avoir un portfolio professionnel, car il illustre ma démarche d’apprentissage et montre comment j’ai intégré ces nouvelles connaissances à ma pratique. »

Le portfolio d’APC peut être conservé en version électronique ou sur papier. Vous pouvez vous inspirer de ces exemples de portfolio pour structurer le vôtre.

Vous avez des questions sur l’APC? Vous souhaitez savoir où vous devriez en être? Visitez la page sur le programme d’APC ou envoyez un courriel à apc@ordre-epe.ca pour en savoir plus.

 

«

»